Randonnée – Le sentier botanique de la Petite Plaine

Difficulté : moyenne

Durée avec enfant en bas âge : 1h10
Région : Est /  Plaine des Palmistes
Pour s’y rendre :
– Aller à la Plaine des Palmistes puis suivre la direction de Bébour. Après avoir traversé l’aire de pique nique prendre à droite (panneau Bébour). Lorsque vous arrivez au croisement où l’on voit Bras Noir sur la droite, il faut remonter légèrement sur la gauche et se garer sur les places ce parking. 

Coordonnées GPS : Point de départ dans Waze

Notre expérience de la randonnée du sentier Botanique de la Petite Plaine

Nous avons décidé de faire cette randonnée un jour de grisaille et de petite pluie. 
Tout d’abord difficile de trouver le début du sentier, car les indications que nous avions ne prenaient pas en compte les changements de route récents.

Ainsi lorsque l’on a traversé la Plaine des Palmistes, il faut prendre la direction de Bébour, et lorsque l’on arrive au croisement où l’on voit Bras Noir sur la droite, il faut remonter légèrement sur la gauche et l’on arrive au début du sentier où l’on peut garer la voiture.

Le temps n’est pas très propice à la randonnée, mais on y va quand même. Lilo, le petit de 21 mois va dans le porte bébé et Lila, la petite de 3 ans et demi est ravie de remettre ses chaussures de randonnée !

Le sentier commence par des grandes marches. Et on arrive déjà à un panneau d’informations où sont indiquées la boucle du sentier botanique et la cascade. 

On décide d’aller à la cascade puis par la suite faire la boucle

Le sentier est un peu glissant à cause de la pluie. On évite de marcher sur les racines et les rochers.
En 10 minutes on arrive au bout du sentier. On entend la cascade, mais on ne la voit pas. Le sentier est très abrupte pour tenter la descente vers la cascade… Du coup pour la cascade, ça tombe à l’eau ! On décide de préviligier la sécurité et de remonter légèrement sur nos pas pour commencer la boucle du sentier botanique.

Au début du sentier, on sent que ça commence à monter ! Lila est ravie de pouvoir monter et demande de l’aide lorsque la hauteur des marches et trop importante. 
Rapidement on commence à avoir un peu plus chaud !

Le paysage n’est pas très varié : des arbres, des fougères, des feuilles au sol, des racines glissantes…

Par moment on croise de grands sacs en plastiques qui jonchent le sol… (genre bâches de 3 mètres sur 3 mètres) qui recouvrent quelque chose… Dans nos esprits de films d’épouvantes nous nous imaginions le pire… Hé bien si vous voulez savoir quelle découverte nous avons fait sous ces bâches… vous n’avez qu’à faire cette randonnée… Je plaisante… Je vous le dirai plus tard !

Quelques passages sont difficiles d’accès : des troncs d’arbre sont un peu bas, ce qui nécessite de se baisser… et avec le porte bébé sur le dos, ça fait travailler les cuisses !

On sent que le chemin tourne et que l’on est en train de faire la boucle. Le sentier descend doucement, de manière moins abrupte que la montée (D’où la nécessite de faire la boucle dans le bon sens !)

On croise à un moment un petit pont pour faciliter un passage. (Enfin quelque chose visuellement différent pendant cette rando !)

Sur la fin de la randonnée, on croise une petite maison de type bunker (haha… comme dans les films d’horreur)
Au fait, vous voulez savoir enfin ce qu’il y avait sous les bâches ?? Allez patentiez encore quelques instants…

Pique niquer à la plaine des palmistes

Le sentier se termine lorsque l’on retombe sur le panneau d’affichage.

Nous avions prévu de pique niquer et au final, on est tombé sur une petite table ronde sur la gauche que nous n’avions pas vu lors de la montée.

En conclusion

Lila était super contente de faire cette randonnée. Nous on s’attendait à un paysage plus varié, car c’était très monotone… mais elle reste tout de même une agréable pour une balade en forêt.
Pensez à prendre de bonnes chaussures de rando pour glisser le moins possible et des vêtements chauds.

Et si vous aller jusqu’à la cascade, n’hésitez pas à nous envoyer les photos !

Au fait, sous les grandes bâches que nous avons croisées pendant la rando, il y avait tout simplement quelques rondins de bois… Anodins ? Ha bon sur un tout petit sentier au milieu de la forêt? Qui peut bien faire cela ? Car Papa ne faisait pas le malin quand il s’agissait d’aller voir ce qu’il se cachait sous ses bâches pour être sur qu’il ne s’agissait pas d’autre chose !

Bref une promenade sympathique, mais sans flore extraordinaire… un comble pour un « sentier botanique » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *