Randonnée – Sentier de la Tamarinaie

Difficulté : moyenne

Durée avec enfant en bas âge : 2h00 aller/retour
Région : Ouest / Maïdo
Pour s’y rendre :
– Depuis Saint-Paul prendre la route de Savanna puis  sur la route de La Plaine, prendre la route du Maïdo

– Quelques kilomètres avant le sommet prendre à droite sur la route forestière des tamarins
– Au bout de quelques kilomètres, le départ du sentier se trouve sur la droite. Bien indiqué par un panneau

Coordonnées GPS-21.077572, 55.361152 
Envoyer le point de départ dans Waze 

  

Notre expérience de la randonnée du sentier de la Tamarinaie du Maïdo

Un peu sous les nuages, nous garons la voiture sur le “petit” parking au départ du sentier.
Impossible de se tromper, un panneau indique le départ.

Une famille rejoint alors leur voiture. Deux adultes avec leurs petits enfants (des grands parents donc… enfin je pense :-)).
La dame semble un peu essoufflée. Cela ne nous rassure pas forcément mais ne nous décourage pas pour autant.

On s’équipe et on commence la randonnée… 

Comme d’habitude le petit bonhomme dans le porte bébé.

La bouteille d’eau, les quiches achetées plus tôt à la boulangerie et la crème solaire même si pour l’instant c’est plutôt couvert.
Il ne pleut pas, c’est le principal !

On rentre par la droite du panneau.

On descend le sentier, et rapidement on croise un premier panneau qui indique qu’il faut prendre sur la droite. Mais dans cette direction, cela semble un peu moins praticable et on ne comprend pas trop.
Du coup on descend un peu plus, on croise un deuxième panneau qui indique qu’il faut prendre sur la gauche.
Plus malins que tout le monde, on décide de continuer. Erreur ! on arrive dans un cul de sac. On remonte donc et on prend la direction de ce deuxième panneau.

En fait, à partir du parking, il y a deux sentiers qui ne se rejoignent pas vraiment. On a fait le deuxième en premier et le premier en deuxième (pas simple hein ?).

Bref, on prend ce sentier qui descend assez abruptement, mais rien d’insurmontable. On se retrouve rapidement sur des petits sentiers sympathiques avec quelques petits obstacles tels que des marches, des escaliers, des branches, des cours d’eau à traverser.
En clair, tout ce qu’on cherche dans une randonnée de ce genre !

La randonnée est finalement assez simple, même si pas de tout repos. Et on traverse des paysages forestiers qui nous font presque oublier qu’on est à 9000 km de la forêt de Fontainebleau.

Certains passages permettent de passer par dessus des barrières de barbelés.
Elles ne sont pas toutes en bon état mais font leur office. Attention tout de même à bien vous tenir.

D’autres passages sont assez abruptes mais ne posent pas plus de difficultés que ça.

A faire donc avec prudence et avec des chaussures non glissantes.

Il y a aussi beaucoup de passages faciles et plats.

Les chemins sont assez abrités par les arbres et sont donc ombragés. 
Néanmoins, ne pas négliger la crème solaire car dans les hauts, ça tape et on ne s’en aperçoit pas forcément.
(Pour le coup, nous on a eu de la “chance”, le temps était couvert).

La promenade est très agréable. Juste ce qu’il faut de difficulté pour ne pas avoir l’impression de faire une simple promenade et pas trop compliquée non plus pour avoir l’impression de souffir plus qu’il n’en faut.
Mais attention, certains passages sont quand même assez compliqués.

Et les enfants dans tout ça ?
Le petit est toujours aussi bien installé dans le porte bébé. Et à notre grand étonnement la grande (3 ans) en redemande. Elle adore grimper sur les rocher, courir sur les sentiers et… cueillir des fraises des bois qui pullulent le long du chemin.

Très courageuse, rien ne l’arrête.. en tout cas pour l’instant !

Cette première boucle (qui est en fait la seconde si vous m’avez bien suivi) s’achève sur une aire de pique-nique au bord de la route. Quelques tables et des barbecues.
Très agréable. La route n’est pas très fréquentée donc peut dangereuse pour les enfants.

On est arrivé à cet endroit en même temps que les nuages et une fine pluie. Mais celle-ci n’a pas duré.
Un peu de repos en mangeant, ça fait du bien, juste avent de repartir pour la seconde partie de la randonnée.

Après le repas, on échange et c’est maman qui prend le porte-bébé sur le dos. Papa a déjà bien transpiré !

On repars donc en prenant le chemin tout près des tables. Ce chemin descend vers la ravine près d’un tunnel qui passe sous la route.

Pas très simple, mais en s’agrippant, on y arrive !
La traversée de la ravine est assez simple mais c’est certainement  parce qu’elle est sèche. 

En conclusion

En conclusion, une randonnée très sympa et finalement accessible à tout le monde. Notre fille s’est éclatée et s’est endormie en 5 minutes une fois remontée dans la voiture.

A ne pas louper… On ne regrette absolument pas et on y retournera probablement par un meilleur temps ou pendant la saison des pluies pour voir les ravines remplies.

Nous avons mis 2h20 en comptant le temps du repas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *